Deux 4000 pour un Coteaux du Lyonnais.

La tempête de ciel bleu ne cesse de sévir depuis maintenant plusieurs jours. Les conditions en montagnes sont exceptionnelles ........ment enneigées!
Le Cervin semble encore bien trop couvert de neige et de glace pour se laisser dompter... c’est en tout cas les dires des quelques uns qui ont tentés le coup cette semaine. Tanpis ce sera pour une autre fois!?!

Sylvain, me rejoins de Lyon pour l'occasion... en plus de bonnes idées il me ramène un Coteaux du lyonnais pour trinquer aux sommets.

p1040944.jpg

Au dessus de Sierre, vers le sud, ce sont les grandes montagnes du Valais. J’ai poursuivie ma route encore un peu plus haut vers l’est dans la vallée et pris à gauche à Visp, direction Saas Fee.

Le Cervin, ne voulant pas de nous, tampis, nous irons visiter deux 4000 pour le prix d’un. Je ne connais pas très bien ce coin des Alpes et ce sont je l’avoue, Sylvain et Steph (qui nous a fait faut bon!) qui insufflent l’idée de la traversée Lenzspitze - Nadelhorn, par la face Nord du Lenzspitze.

p1040978.jpg
Le Lenzspitze est la pointe tout en haut de la pente de neige que nous devrons remonter... Le Nadelhorn, l'autre sommet rocheux à droite  sur l'arête.

Les livres nous prédisent “l’un des plus beau enchainement face nord/arête du Valais!” rien que ça!

La course semble en effet très esthétique. bien motivé je remonte la longue route j’usqu’à Saas Grund sous un soleil de plomb, au coeur d'une . Sylvain débarque le lendemain matin de Lyon.

Nous montons tranquillement à la Mischabel Hütte. Une superbe cabane, comme les Suisse savent en faire!

p1040914.jpg

p1040920.jpg

p1070857.jpg

Encore une fois, la nuit est courte et le petit dej rapide.

Des 3h00 nous sommes à pied d’oeuvre ... l’approche est rapide et malgré les inquiétudes de Sylvain, tout roule. Nous ne nous sommes pas trompés. Pas facile dans cette nuit noirede discerner les formes de la face... même si elle est toute blanche et droit devant nous!?

Les conditions de cette face sont géniale, la progression sure et rapide. Il ne nous faut guère que 1h30 pour remonter les 500 mètres de dénivelés qui nous séparent du premier sommet Le Lenzspitze, 4294m. Le soleil nous accueille au sommet.

 

p1040927.jpg


5h00 du mat un peu rude même pour un Coteaux du lyonnais!!!

p1040938.jpgp1040930.jpg

C’est ensuite une longue arête de neige et de rocher que nous arpentons, entre escalade et désescalade. C’est toujours un peu long et l’altitude n’aide pas, mais le rocher est sain, bien nettoyé et la progression encore une fois rapide.

p1040939.jpgp1070874.jpg

Il n’est pas tard et le vent un peu piquant quand nous rejoignons les cordées montée par la voie normale du Nadelhorn, 4327m.

p1040952.jpg

p1040946.jpgp1040964.jpg

Quelques photos souvenir, le massif Dôme de mischabel juste à côté, et le Cervin, Dent d’Hérens, Dent Blanche trônent fièrement au loin.

p1040950.jpg

Il ne reste qu’à se laisser filer vers le bas et rejoindre le refuge pour un casse croute bien mérité depuis ce matin!. La descente laisse entrevoir la magnifique face du Lenzspitze que nous avons remonté à la lumière de nos frontales.

p1040977.jpg

p1040971.jpg

Encore une idée 4 étoiles, merci Sylvain. Merci les Coteaux du lyonnais, pour votre soutien au Baïcchus Tour.

2 638 Kms cumulés

Commentaires

La class cette ascension ! Belles photos !
Et sympa tes pantoufles ;-)

Pages