Message d'erreur

User warning: The following module is missing from the file system: file_entity. For information about how to fix this, see the documentation page. in _drupal_trigger_error_with_delayed_logging() (line 1143 of /home/users4/p/pierrefradin/www/baicchus/drupal/includes/bootstrap.inc).

Triglav

Le soleil est radieux, les températures aussi en ce beau dimanche d’Août... Après pas mal de jours de voyage, nos estomacs, réclament inconsciemment une bonne pizza! De Mojstrana, la petite ville qui marque l’entrée nord du Parc National du Triglav, il ne nous reste qu’une dizaine de kilomètres sur une piste carrossable pour atteindre Aljazev Dom, le refuge d’où nous voulons partir pour l’ascension du Triglav. Il culmine à 2864 mètres d'altitude.

p8198644_0.jpg

Après un bon bout de route, une pizzéria judicieusement placée, nous détourne sans difficulté de notre route. C’est le début d’une après-midi peu active!!! Ventre rassasié, c’est trois cent mètres plus loin que l’on sera à nouveau détourné! Le musée de l’Alpinisme Slovène!?!?... une excuse comme une autre pour digérer culturellement et parfaire notre Slovène fraichement acquit. Oui j’oubliais... trois cent mètres avant la pizza on avait déjà fait une halte!... à l’office du tourisme. Tout y était! pour nous inviter à rester discuter et apprendre quelques mots de Slovène!?!.

p8188622.jpg

Il est 16H30 bien tapé quand nous décidons enfin à nous activer! La piste est annoncée pour 10 kilomètres et seulement 300 mètres de dénivelé!!! On a été encore bien naïf d’y croire!!!

p8188623.jpg

Vous l’avez compris on en a encore été quitte pour une grosse suée!?!

p8188626.jpg

Enfin le lieux est magnifique et féérique.
C’est tard que l’on arrive à Aljazev Dom... La “Mammita” nous voit débarquer le sourire en coin. Simon a la bonne idée de voyager sans papier d’Identité!? L’administration est formelle on ne peut pas dormir au refuge par faute d’enregistrement. La police locale ne semble pas rigoler avec ces choses là... Une seule solution. Changer nos plans.

p8188631.jpgAljazev Dom et le Triglav au fond...

On avait espéré un bon repas et une bonne nuit... la suite nous invitera à nous contenter d’exactement l’inverse.

On ficèle les sacs, casque, bodard, vivres qui nous reste et une bonne dizaine de litre d’eau ne sachant pas si il y en a là-haut. La gardienne nous met en garde, nos tennis et nos sacs ne la rassurent pas trop!!! On met les vélos en lieu sur dans sa guérite, lui chipons 6 bonnes tranches de pain et partons pour une cabane-bivouac à une bonne heure de marche. La nuit ne va pas tarder à tomber et nous avançons bon train pour être sur de la trouver. Une famille (les parents et trois enfants) nous précèdent. Ah! on ne sera pas seuls. On cherche un peu et finissons par dégoter la cabane au milieu de la forêt à la tombée de la nuit.

Surprise!!, il y a déjà beaucoup de monde?!?! On est presque 15 pour 8 places... Cherchez pas l’erreur, nous, ce sera sans couverture ni duvet et sur le plancher.
La platrée de "riz-thon" entre soupe et riz mi-cuit est notre seul réconfort de la soirée. Mais la situation nous fait bien marrer.
Certains, prévoyants dorment sous le haut-vent dans leur sac de couchage.
Nous sommes les derniers à monter au dortoir nous “mettre au lit”. On s’installe comme on peu, parmi les chaussettes et les chaussures des autres... je vous laisse imaginer l’odeur! Sans compter que la notre vaut son pesant de cacahouète... il commence juste à nous titiller les narines, alors désolé pour les autres?! Passons.
J’ai mis le réveil à 4H00, autant dire qu’il ne m’a pas réveillé. J’ai vécu l’un de mes lever les plus express.
Le réchaud ne tarde pas à ronronner, un thé bien chaud, des céréales et on décolle.

p8198633.jpg

Initialement nous avions prévu de faire le Triglav par sa voie normale, mais cette montée au bivouac nous met sur une autre voie. Un joli coup du sort. Nous partons pour la traversée Ouest > Est du sommet. Un magnifique voyage d’arête, partiellement équipé en Via ferrata.

p8198636.jpg

Nous sommes seuls sur cette arête. Le soleil se lève et nous offre un festival de lumière. Quelques Lagopèdes des Alpes (perdrix des montagnes) navigue dans cet univers minéral et nous offrent également un petit spectacle matinale. Cette montagne tortueuse a des aspects lunaires !?! Unique.

p8198635.jpgLe sommet du Triglav au fond.

p8198638.jpg

p8198640.jpg

p8198643.jpg

p8198647.jpg

Encore quelques pas, quelques vires à franchir et nous rejoignons la foule montée par la voie normale au sommet. Gravir le Triglav est une forme d’obligation pour tout Slovène. Nous profitons de la vue, de ce soleil radieux, pas pressé de redescendre.

p8198653_0.jpg

Encore un joli sommet partagé avec de supers compagnons de cordée.

Triglav... sa me fait un petit truc d’être ici.. La fin d’une première partie du voyage, celle de la traversée des Alpes. Elle m’a contraint à des efforts parfois rudes, à la patience, mais chaque fois récompensé par de belles ascensions partagées et des paysages merveilleux.

La redescente est fidèle à elle-même, longue, usante. Le passage progressif d’un monde lunaire, minéral d’altitude à la vallée et ses forêts aux multiples parfums.

p8198668.jpgLe sommet du Triglav est la pointe à gauche au dessus du névé. Notre voie emprunte l'arête de doite qui part du petit col tout en bas...

Enfin en bas, on enfile un litre d’eau chacun et une bonne bière! La Mammita est heureuse de nous voir revenir. On l’a fait bien rire. Nous prenons le temps de discuter un peu... en anglais biensur!!
Il est temps de refaire les sacs et de passer à la supérette de Mojstrana faire quelques emplettes pour le barbecue de ce soir. Triglav et fin de voyage ensemble sa se fête!

p8208672.jpg

On se trouve un bel emplacement sauvage sur la grève de la rivière pour le barbecue...

dsc03061.jpg

Juste le temps d’en profiter de se rassasier et l’orage gronde. Il pleuvra jusqu’à tard dans la journée. On s'octroie donc un peu de sommeil! Journée repos, l’eau ayant fait une nouvelle victime?!

Le lendemain, chacun reprend sa route. Les Caillaux’s brothers tenteront avec succès de rejoindre leur voiture laissée en Italie. Quand à moi je fais route vers Ljubljana, la capitale de la slovénie, que j’atteindrai le soir même.

p8218690.jpg

Merci les gars pour votre enthousiasme, votre humour et cette belle tranche de voyage.

p8208684.jpg

 

Rose du Triglav
4 031 Kms cumulés

Commentaires

Pas trop de commentaire si ce n'est que tu sembles vivre ta vraie vie...

Après 4000 kms tu sembles toujours prêt a affronter des cols et des vallées. De notre côté, nous attendons que les raisins atteignent leur pleine maturité. Pour l'instant nous avons été épargné par les orages et nous avons maitrisé les maladies. Bonne continuation.

Merci beaucoup pour vos commentaires et vos encouragements.... ainsi que la lecture du blog, malgré les trop nombreuses fautes d'ortographe!!!!!
Je suis repassé en Italie depuis une semaine, pour les vendanges. J'ai donc traversé en ferry depuis Dubrovnik en Croatie. Après un long et magnifique parcours le long de la côte et les iles Croates ... Sur les traces de leur cépage emblématique, le Plavac mali.
Je vais tenter de mettre quelques mots illustrés de la Croatie mais ma connexion internet n'est pas des plus efficace!!!
Merci encore... bonnes vendanges à tous.
Mickaël

Pages