Turquie > Géorgie - Passage de frontière pour une nouvelle année...

Après notre Noël au pied du Mont Ararat, le moment fatidique des adieux est là! Ivan et Nadine passent la frontière Iranienne ce vendredi 27 décembre 2013. 60 longs kilomètres les attendent avant de prendre un bus qui les transportera plus sud, vers des températures plus clémentes. L’est de la Turquie est définitivement trop froid et trop accidenté pour moi en plein hiver. Je me décide pour le bus... Un long trajet d’un peu plus de 14 heures qui m’emmènera jusqu’au bord de la Mer Noire.

pc270914.jpg

Je suis le premier à mettre les voiles ce matin là. Etonnant, brutal de se dire au revoir! Le froid mordant (encore moins dix ce matin!!) écourte cet instant triste qui serre toujours un peu le coeur. On se quitte finalement aussi soudainement que nous nous sommes rencontrés il y a un mois et demi !!! Entre les deux une belle aventure partagée 24 heures sur 24. Humour, sérieux, efforts, réconforts, attente, fous rires, recadrage mais pas trop! c’est sur vous allez me manquer ... Bon voyage à vous deux...

pb129725.jpgUn an de mariage pendant notre traversée de la Turquie!

Pour suivre les aventures de Nadine & Ivan c’est ici : "Next stop : Singapor..."
Un merveilleux moyen de s'y mettre ou d’améliorer son Allemand et son Espagnol.
Bonne lecture.

Je n’ai que quelques kilomètres à faire pour rejoindre la gare routière mais suffisant pour chopper une onglée terrible, malgré les gants!! J’ai mal pour Ivan et Nadine qui vont devoir affronter ce froid toute la journée.
Le coup du vélo ne manque pas!!! le pas de problem my friend me coute 20 LT de plus que mon billet! J’ai beau négocier, le chauffeur est dur en affaire il ne veut rien savoir!

pc270917.jpg
La suite c’est quatorze longues heures de bus. Mon vélo un peu malmené en soute!! Mais cette fois j’ai la chance d’avoir un voisin plus “feet” et surtout qui parle quelques mots d’anglais. On parle musique, famille, Turquie, de la vie quoi? Quand le bus nous dépose tous à Hopa, au bord de la Mer Noire. Il est 22h30 et la température douce... Quel contraste. Le temps de remonter mon vélo, de bredouiller un Ciao à Mustafa et je me retrouve tout seul sur le trottoir, tout le monde s’est évaporé.
Reste à trouver un hôtel. Je comprend rapidement qu’ici j’ai changé de Turquie. C’est plus libre. J’en trouve un, non loin du centre... Négociation difficile mais je m’en tire vraiment bien. Seul “hic”, le gars de la réception ne veut rien savoir et mon vélo reste dehors!!! Je ne dormirai pas vraiment tranquille la première nuit. Mais tout ira bien. Au petit matin, le vent s’est levé sur la mer Noire. La tempête durera deux jours.

31 Décembre 2013... Dernier passage de frontière pour le Baïcchus Tour !
Au matin du 31, quoi qu’il arrive, je reprend le vélo, il me tarde d’avancer. Voilà trop longtemps que j’attend, que je tourne en rond sans vélo. Le vent est tombé, quelques gouttes subsistes... rien de bien méchant.

pc310921.jpgDépart de Hopa au bord de la Mer Noire.

Je quitte l'hôtel, heureux de retrouver ce rythme particulier du vélo, les paysages qui défilent. Nous nous étions toujours demandé d’où venait le thé que les Turcs consomment en quantité pharaonique!! J’ai trouvé une partie de la réponse. Les zones très en pentes qui bordent la Mer Noire semblent rassembler tout les critères car il y en a des hectares et des hectares, chaque bout de pente est occupé par un plan...

pc310927.jpg

Un peu moins de quarante kilomètres et la frontière se profile.

pc310931.jpg

Güle güle la Turquie, ses chouettes moments, ces belles rencontres... Direction la Géorgie, dernier passage de Frontière pour le Baïcchus Tour.

Pas grand chose à signaler, tout c’est déroulé sans encombre. Le sourire de la douanière a beau être ravissant, je sens que la spontanéité Turque laisse place à un peu plus de retenue en Géorgie.

pc310934.jpg

Arrivée à Batumi, le Las Vegas de la Mer Noire!!!. Passage en 2014 pour ce soir! Le temps de trouver un Hotel et d'aller fêter le passage de la nouvelle année avec les Géorgiens.

pc310946.jpg

Alors comme avec Nadine et Ivan nous nous sommes souvent posés ces questions avec un sourire en coin... Imaginez?

Trois cyclistes arborant le drapeau turque cheminent sur le bord d’une autoroute francaise...
En Turquie, chaque voiture, chaque camion klaxonne pour prévenir qu’il double ou salue... Souvent, l’un d’eux s’arrête offrir sucreries et tchaï.... Si c’est l’heure d’aller casser la croute, il n’est pas rare de se faire inviter à la cantine des ouvriers....

Trois cyclistes arborant le drapeau turque viennent frapper à votre porte pour demander un coin pour poser la tente?
En Turquie, au mieux vous avez le droit de dormir dans votre duvet sous la tente,  à condition de venir d’abord partager le Tchaï et manger avec la famille... A pire, vous dormez dans un vrai lit, le ventre rassasié par les talents de la cuisinière et le coeur au chaud.

Alors s’il vous vient l’envie de voyager en Turquie n’oubliez pas : ”In Turkey, one problem, it’s just one opprtunity for Tchaï and new friend”.

Bonne année 2014 à vous tous.

img_0602_2.jpg

8 794 Kms cumulés