Message d'erreur

User warning: The following module is missing from the file system: file_entity. For information about how to fix this, see the documentation page. in _drupal_trigger_error_with_delayed_logging() (line 1143 of /home/users4/p/pierrefradin/www/baicchus/drupal/includes/bootstrap.inc).

Valle D' Aosta... Entre Grand Paradis, Mont Blanc et Cervin.

A travers le Val d’Aoste.

Arrivée en Val d’Aoste,  le Mont Blanc au nord, ne se laisse toujours pas voir, camouflé dans les brumes de beau temps.
Arrivé à Morgex je poursuis ma route vers le Grand Paradis... Il se fait tard et je décide finalement de monter la tente dans un superbe petit village Valdotains aux vignes perchées. Avise.

L’orage, comme chaque jour, vient rafraichir l’atmosphère... Mauvaise idée cet endroit, une réserve de tiques, j’ai jamais vu ça... Inspection précise de chaque centimètre carré de la tente, du duvet, des fringues et toute la nuit je serai réveillé par les chatouilles de ces p.......s de tiques qui se baladent sur moi?! Eh ben rien dormis, pire qu’en refuge sans boules Quiès!...


Ce samedi matin, il ne faut pourtant pas trainer, j’ai quarante kilomètres à faire avant midi. Une petite descente jusqu’à Aoste, avant de remonter le long vallon de Valsarenche... jusqu’au pied du Grand Paradis (Gran Paradiso), 4061m. Le plus haut sommet du Val d’Aoste.

p6226236.jpg

Gerhard me rejoint depuis Lyon, avec mes skis et mon matériel de montagne.

La montée est plus sévère et longue que prévue?! Six kilomètres avant le bout de la route, après une vingtaine de kilomètres de montée et 1400 m de dénivelée, Gerhard me rejoint. Nous chargeons vélo, remorque et saccoches dans la berline, jusqu'à "Pont", le bout de la route... Il est déjà midi passé et il est préférable de ne pas monter trop tard au refuge. Mais promis, je finirai cette portion de route après le Grand Paradis.

p6226258.jpg

Résumé “anecdoté et imagé” de l’ascension du Grand Paradis dans la rubrique “Des montagnes et des Voies”.

Dimanche après-midi, après un magnifique 4000, un levé à l’aube et une descente d’antologie, Gérhard me dépose avec tout mon attirail à l’endroit où il m’avait récupéré la veille. Je suis à nouveau seul, et la motiv' m’a je crois elle aussi abandonnée!!!

Je refais les saccoches et la remorque, sans grand enthousiasme...
Les premiers lacets ont raison de mes cuisses un peu fatiguées et de mon moral un peu en berne ce soir. Je pose la tente au premier camping rencontré ... l’espoir d’une bonne douche chaude me redonne un peu le moral... Mais une fois avoir lâché mon billet de 10 pour une place à peine plane, je découvre que la douche “chaude” c’est encore 2 euros!!! Benvenuto en Italie!!! Alors ce sera douche glacée, avec mes amies araignées, qui ont eu visiblement tout le loisir d’investir les lieux étant donné la fréquentation du camping???

p6246422.jpg

Mais Douche et grasse mat, font des miracles... Je profite d’un peu de temps le lendemain matin pour faire un peu de lessive et organiser les jours suivants. Cette aprem, montée tranquille à Pont pour finir les choses, repos et écriture. Cette vallée de Valsarenche est vraiment belle, sauvage et authentique...

p6246423.jpg

p6246433.jpg

p6246430.jpg

p6246443.jpg

p6246437.jpg

Je pose ma tente à l'abri des mélèzes au bord du torrent haut dans la vallée, autour de 1500 mètres. Les bouquetins viennent me dire bonsoir en voisin des lieux.

p6246451.jpgp6256456.jpg

Une bonne nuit sous les étoiles il n’y a rien de mieux. Tempête de ciel bleu ce matin, le rayons hardants ne tardent pas à faire fondre la gelée matinale qui a recouvert les alpages.

p6256461.jpgp6256473.jpg

Aujourd’hui, je décide de redescendre ce vallon et de remonter vers le nord tout le Val d’Aoste direction Courmayeur, au pied du Mont Blanc... donc revenir sur mes pas... oui, je tricote encore une fois!!!

L’idée est depuis Courmayeur, remonter le Val Vény, ce magnifique vallon orienté est-ouest, sur la partie sud du Mont-Blanc.
Ne désespérant pas de pouvoir gravir ce magnifique sommet d’ici une dizaine de jours, avant de poursuivre plus vers l’est, je monte voir dans quelles conditions est la montagne. Et ainsi réaliser la route que je devrais faire plus tard en bus ou voiture.

p6256503.jpg

Je me dégotte un petit coin cool pour bivouaquer dans ce vallon qui reste pour moi l’un des plus beaux endroits du massif du Mont-Blanc. Encore sauvage, aux parois magistrales... Je me couche sous le regard de ces magnifiques aiguilles de granites,  du refuge Monzino perché là-haut et des Grandes Jorasses.

p6256507.jpg

p6256539.jpg

p6256517.jpg

p6256525.jpg

Mercredi 29 juin, soleil, soleil. les premier rayons sèchent la tente et réchauffent l'air bien frais de cette nuit... Il a encore gelé.

p6266553.jpg

Je profite de cette splendide face sud du Mont-Blanc aux voies majeures et redescend dans la vallée.

p6266560.jpg

p6266568_2.jpg

Rencontre avec les caves coop valdotaines, Morgex-LaSalle et L’Enfer... A lire bientôt dans “Des vigne et des Hommes”.

p6266676.jpg
Je reste quelques jours de plus en Val d’Aoste, pour explorer ces vallons sauvages. Je devrais monter ce we à Cervinia, ce village établit au pied d’un autre 4000 du coin, le Cervin (4478m).

2 217 Kms cumulés